Je souhaite être rappelé

Champ solaire : exploitez vos terrains inutilisés et générez des revenus !

27 Août 2020
Champ solaire

Les panneaux solaires se posent généralement sur la toiture. Toutefois, quand les bâtiments en présence ne le permettent pas, les panneaux photovoltaïques peuvent aussi se poser au sol, formant ainsi un champ solaire. L’énergie produite par cette centrale solaire pourra être revendue au distributeur afin de générer un complément de revenus. Vous voulez changer vos terrains inutilisés en des sources d’énergies renouvelables ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Installation de panneaux solaires au sol quelles sont les conditions a remplir

Installation de panneaux solaires au sol : quelles sont les conditions à remplir ?

Les professionnels en énergie solaire sont nombreux à procéder à des appels d’offres pour l’installation d’une centrale solaire photovoltaïque sur les terrains non utilisés. Il faut toutefois noter que le choix du lieu reste primordial pour optimiser le rendement et gagner ainsi davantage d’argent.

Un bon niveau d’ensoleillement est indispensable

Ce n’est pas n’importe quel terrain en friche qui peut devenir un champ solaire. Pour que la production d’électricité soit optimale, il est indispensable que le niveau d’ensoleillement soit efficient. Un tel projet ne vous sera réellement rentable que si vous vous situez dans une région géographique bien ensoleillée. Il est aussi impératif que le champ ne comporte pas de zones ombragées.

Ainsi, un terrain inutilisé et comportant plusieurs arbres ne pourra pas devenir rentable si vous le convertissez en centrale photovoltaïque. Avant de commencer les travaux, il est toujours nécessaire de vérifier l’éligibilité de l’endroit prévu auprès d’un professionnel en énergie solaire.

Des panneaux solaires adaptés à l’utilisation au sol

Une fois que votre terrain est éligible et pourrait devenir un champ solaire, il faut encore choisir les bons panneaux solaires. Les plaques doivent être assez puissantes pour capter le maximum de rayons du soleil et produire ainsi une quantité importante d’énergie.

Autant que possible, optez pour les panneaux monocristallins ou polycristallins qui sont les plus rentables.

Les contraintes administratives à surmonter

Les projets d’installation de panneaux solaires photovoltaïques ou solaires thermiques ne peuvent aboutir sans l’aval des autorités locales. Du moment que votre terrain n’est pas situé dans un parc protégé ou une terre agricole, vous pouvez le convertir en champ solaire. Les autorités locales vous aideront même à concrétiser vos projets.

Une fois qu’elles vous donnent leur aval, vous pouvez commencer les travaux d’installation des panneaux. Si le terrain ne vous appartient pas, mais que vous le louez, vous devez consulter le contrat de bail avant de procéder aux démarches. Assurez-vous qu’aucune mention d’interdiction n’y figure. Vérifiez également que votre contrat de bail est assez long. Il faut garder à l’esprit que le retour sur l’investissement des installations solaires ne se fera qu’au bout de 10 ans.

Vous devez aussi vous assurer que le raccordement avec le réseau d’ERD et d’EDF est possible. Pour cela, vous devez envoyer une demande auprès de l’opérateur énergie. Ce dernier dispose d’une durée de 6 semaines pour déterminer si oui ou non le raccordement au réseau est possible. L’évaluation du coût des travaux prendra également 3 mois.

Le recours à un tiers investisseur : pour minimiser les coûts

En France, il est possible de recourir aux services d’un tiers investisseur pour financer l’installation de centrales photovoltaïques. L’avantage est qu’il financera l’achat et la mise en service de l’installation.

Le recours a un tiers investisseur pour minimiser les couts

La location avec option d’achat : un mode de financement intéressant

Si vous n’avez pas les moyens de financer vous-même l’exploitation de vos terrains inutilisés en champs solaires, la location s’avère être une option intéressante. Vous réduisez ainsi votre investissement initial.

Le professionnel qui fournit le contrat de leasing se charge de tout. Il met les panneaux en place et se charge de leur entretien. Vous profiterez de l’énergie solaire produite pour votre autoconsommation, mais en contrepartie, vous devez verser un loyer à l’investisseur.

Si l’installation produit un surplus d’énergie, ce sera aussi le professionnel qui se chargera de la vendre à EDF OA. Le prix de cette revente sera utilisé comme dédommagement du loyer. Ainsi, plus l’installation génèrera un surplus de production, moins vous aurez à payer.

Quand le contrat arrive à terme, l’installation vous reviendra entièrement et gratuitement. Vous pourrez ensuite continuer à revendre l’énergie produite à EDF pour générer un complément de revenus.

La location de toiture, une autre possibilité si vous n’avez pas de terrains !

Si vous n’avez pas de terrains inexploités au sein de votre exploitation agricole, vous pouvez toujours profiter des avantages d’une installation solaire. Vous pourrez ainsi louer votre toiture à un professionnel.

Le principe de fonctionnement de la location de toiture

Le tiers investisseur loue la toiture de vos hangars pour y installer des panneaux solaires qu’il exploitera pour son compte. En contrepartie, vous recevrez un loyer. Pendant tout le contrat, vous n’exploiterez pas vous-même l’énergie solaire produite.

Quand le contrat arrivera à terme, l’installation devient votre propriété. Vous pourrez ainsi continuer l’exploitation en votre nom. Vous avez le choix entre revendre toute la production d’électricité à EDF OA ou en utiliser une partie pour votre propre consommation.

Partager sur :