Je souhaite être rappelé

Ce qu’il faut savoir sur les champs solaires

26 Avr 2021
Ce qu’il faut savoir sur les champs solaires

Le solaire a couvert 2,4 % de la consommation électrique en France en 2019, contre 1,7 % seulement en 2017. Les statistiques révèlent également une forte croissance des installations photovoltaïques, motivée par la transition énergétique. Les champs solaires étant en vogue, on observe une extension des parcs solaires avec une production de plus de 10 GW.

Mieux comprendre le principe d’un projet solaire

L’exploitation de l’énergie solaire consiste à convertir les rayons solaires en électricité, grâce à des équipements spécifiques. Ces derniers produisent de l’énergie propre pendant une vingtaine d’années. Dans le cas des panneaux photovoltaïques, la durée de vie du matériel peut atteindre 45 ans.

Les modèles les plus courants – qui couvrent 90 % du marché – sont composés de cellules de silicium cristallin. Une installation solaire comprend des panneaux, des onduleurs et des transformateurs. Le câblage et l’injection au réseau électrique exigent des compétences particulières.

Les champs solaires sont régis par des textes légaux et des normes particulières. Des critères essentiels sont également à remplir, comme le type de terrain et la zone géographique. Les installations pour un champ solaire doivent occuper une surface de plusieurs hectares, sur un terrain dégagé et plat. La facilité d’accès est primordiale. Elle permet au personnel et aux techniciens de circuler librement sur les lieux.

Concernant les formalités, les centrales solaires au sol répondent à des normes variables en fonction de la zone géographique et le contexte. Les procédures sont ainsi différentes selon que le projet se conforme au PLU (Plan local d’urbanisme) ou se situe près d’une réserve naturelle.

Mieux comprendre le potentiel d’un champ solaire

Le niveau d’ensoleillement est une première condition pour l’aboutissement d’un champ solaire. Avec un potentiel important, ce projet d’envergure se révèle particulièrement intéressant.

Un champ solaire de 1 hectare peut produire jusqu’à 800 000 kWh par an, avec une puissance supérieure à 0,8 MW. Autrement dit, plus le terrain exploité est vaste, plus le rendement est élevé, à condition de remplir les conditions nécessaires. L’absence d’ombrage constitue un élément clé dans les performances des installations solaires. Les panneaux doivent être installés dans des zones sans aucun obstacle.

Concernant l’installation proprement dite, les exploitants solaires ont généralement le choix entre deux types de structures : fixes ou pivotantes. Les premières sont disposées de façon à s’incliner vers le sud. Les deuxièmes suivent la direction du soleil.

Un projet solaire permet la valorisation d’un bien foncier, s’il ne se situe pas dans une zone agricole. L’aménagement d’un champ solaire ou ferme photovoltaïque peut aussi s’effectuer sur des terrains non agricoles. Ces derniers sont généralement des sites abandonnés ou des terrains non constructibles.

En produisant de l’électricité, ces sols sont rentabilisés et exploités à bon escient. Évidemment, ces installations nécessitent l’intervention d’une entreprise professionnelle, expérimentée et compétente.

Plusieurs garanties sont incontournables pour estimer la fiabilité d’un exploitant énergétique, dont sa stabilité financière et ses qualifications. L’expertise d’un professionnel en énergie va de la conception du projet à l’entretien du matériel installé.

Partager sur :