Je souhaite être rappelé

Comment obtenir un bâtiment photovoltaïque clé-en-main ?

Devenir un producteur d’électricité photovoltaïque permet de générer un flux financier dans un poste de dépense. Actuellement, plusieurs entreprises proposent la construction de bâtiment photovoltaïque clé en main. Voici les précautions à prendre pour choisir le bon prestataire.

Nous sommes joignables au 07.83.77.79.27
Contactez-nous par mail : contact@colibri.solar

Bâtiment photovoltaïque clé en main : comment éviter les arnaques ?

L’engouement des ménages pour les bâtiments photovoltaïques incite certains arnaqueurs à en profiter. Nombreux sont alors ceux qui tombent dans le panneau. Mais comment savoir si l’offre clé en main est bien réelle ?

Installations : quels montants et quelles subventions de l’État ?

Personne n’est à l’abri d’une arnaque pour la construction d’un bâtiment photovoltaïque clé en main. Il faut donc prendre en compte plusieurs informations indispensables à la création d’un projet photovoltaïque pour ne pas tomber dans le piège.

Certains vendeurs proposent des prix excessifs sous prétexte que les travaux seront remboursés par l’État. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. Alors, pour connaître les aides étatiques, rendez-vous à la mairie. En général, les conditions d’éligibilité de ces aides y sont exposées. Il est tout aussi possible de consulter le site du ministère de la transition écologique et solidaire.

Comme subvention, l’État propose des crédits d’impôt, une prime à l’autoconsommation, un tarif d’achat subventionné, une réduction de TVA et l’Eco-prêt à taux zéro. Pour en profiter, le ménage doit remplir les conditions d’éligibilité.

Il faut savoir que l’autonomie totale n’est pas possible. D’ailleurs, il est peu probable de se faire rembourser après 4 ans d’utilisation solaire. Avant de vous lancer dans le projet de bâtiment photovoltaïque clé en main, il faudrait alors vous renseigner sur les prix des installations. Cette démarche vous permettra d’avoir une idée précise du coût.

Production d’énergie solaire ne signifie pas se déconnecter du réseau d’EDF

La production d’énergie solaire photovoltaïque ne signifie pas devenir complètement indépendant du réseau national. Certes, la production d’électricité pourrait être importante au cours d’une certaine période. Vous pourrez même avoir des excédents. Mais vous devez garder en tête que la nuit, la production est inexistante. Ainsi, la connexion au réseau national est indispensable. D’ailleurs, elle vous permettra également de revendre le surplus d’énergie et de rentabiliser l’installation.

Avant de concrétiser le projet, il est également important de tenir compte de sa localisation. La production annuelle moyenne des panneaux solaires varie d’une région à une autre. Ces informations sont disponibles sur les sites des différents ministères concernés.

Bâtiment photovoltaïque clé en main : comment le financer ?

La construction d’un bâtiment revient chère. Le remboursement peut s’étaler sur une vingtaine d’années. Cependant, le projet de production photovoltaïque permet un autofinancement. En effet, la surproduction des panneaux pourra être revendue. L’ERDF se charge, par exemple, de racheter la production en électricité photovoltaïque du bâtiment. C’est ce gain qui amortit l’investissement initial utilisé pour la construction. Il est important d’établir un business plan pour rentabiliser une centrale solaire avant de se lancer dans un tel projet !

Cet autofinancement n’est cependant pas systématique. Le bâtiment doit remplir certaines conditions pour que la revente soit possible. Les voici :

  • Le terrain sur lequel il est construit doit être assez grand pour pouvoir accueillir l’installation ;
  • Le bâtiment doit se trouver à proximité du réseau local de l’ERDF.

Hangar agricole : un exemple de bâtiment photovoltaïque clé en main

Votre décision de faire construire un bâtiment photovoltaïque clé en main est prise. Avant de concrétiser le projet, il est important de comprendre le déroulement des travaux.

Comment ça marche ?

Dans le domaine de l’agriculture, les hangars sont indispensables pour stocker les engrais, les semences ou encore le matériel. Étant donnée la situation actuelle, les agriculteurs n’ont pas forcément les moyens d’investir dans une nouvelle construction qui est pourtant indispensable.

Comme solution, certains investisseurs proposent de construire gratuitement des hangars agricoles clés en main. Ces bâtiments seront équipés de panneaux photovoltaïques. Une fois construits, les agriculteurs les loueront en contrepartie de la récupération de l’énergie produite.

Un bail de construction est signé pour environ 30 ans avec l’investisseur. Le propriétaire jouit du bien au cours de cette période. L’investisseur, quant à lui, s’occupe de l’entretien. À l’issue du bail, l’agriculteur peut garder les panneaux solaires ou les faire recycler par un éco-organisme spécialisé.

La décision ne doit cependant pas être prise à la légère. Avant de signer avec les investisseurs, l’agriculteur doit faire des recherches sur les conditions d’un tel contrat. De cette manière, il évitera les mauvaises surprises.

Les étapes de mises en place

Une fois que vous avez choisi l’endroit où construire le hangar, le chef de projet viendra pour une étude de faisabilité du projet. Dans certains cas, le bâtiment sera gardé. Seule la toiture sera utilisée pour installer les panneaux.

L’investisseur et producteur de l’énergie solaire s’occupe du volet administratif du projet. Il se charge notamment de la demande de raccordement, du dépôt de PC et de l’intervention de l’huissier. Comme le raccordement au réseau national est indispensable, un technicien spécialisé se déplace pour en faire l’étude et la réalisation.

Durant la construction, un chef de chantier expert se charge de superviser les travaux. Il vous fait également part de leurs avancées.

Le sort des panneaux de bâtiment photovoltaïque en fin de vie

Pour un produit écologique comme l’énergie solaire photovoltaïque, la question du traitement en fin de vie est très importante. Les déchets de panneaux solaires font partie des DEEE ou déchets d’équipements électriques et électroniques.

Pour le cas de la France, les producteurs de panneaux solaires doivent débloquer des fonds. Ils serviront pour la collecte et le recyclage de leurs déchets. Ainsi, les propriétaires ne payent rien.

La collecte des panneaux photovoltaïques dépend de leur nombre. S’il est supérieur à 40, les prestataires font le déplacement. Les propriétaires doivent alors déposer une requête sur internet pour les signaler. Sinon, ils peuvent directement les ramener à un point de collecte.