Je souhaite être rappelé

Produire de l’énergie solaire tout en cultivant, possible grâce à l’agrivoltaïsme

05 Nov 2020
Produire de l’énergie solaire tout en cultivant, possible grâce à l’agrivoltaïsme

Cela fait maintenant plusieurs années que les ombrières photovoltaïques sont déployées sur des espaces agricoles. Installer des panneaux solaires sur des parcelles agricoles procure en effet plusieurs avantages. En plus de produire de l’énergie renouvelable, ces dispositifs permettent de protéger les cultures et favorisent leur rendement. L’énergie produite peut être exploitée sur le site ou revendue selon les besoins. Mais quels sont les enjeux réels de l’agrivoltaïsme ?

En quoi consiste l’agrivoltaïsme ?

L’agrivoltaïsme consiste en l’installation de panneaux solaires sur des terres agricoles. Cela a pour intérêt de créer de l’ombrage aux cultures, mais également de produire de l’énergie renouvelable. En phase d’expérimentation, cette pratique présente de nombreux atouts à ne pas négliger pour les agriculteurs.

En quoi consiste l’agrivoltaïsme

En installant des ombrières photovoltaïques, les cultures sont à l’abri de la chaleur, du froid et des intempéries. Par ailleurs, la production d’énergie verte constitue une solution qui favorise la transition écologique.

La mise en place de projets d’agrivoltaïsme impacte aussi bien l’environnement que l’agriculture. Sa pratique permet un accroissement des rendements agricoles. En effet, lorsque les cultures bénéficient d’une protection contre les aléas climatiques, cela a un effet positif sur le taux de production.

Quel intérêt à installer des panneaux photovoltaïques sur des cultures ?

L’idée de coupler la production agricole à la celle des énergies renouvelables provient du continent asiatique. Les premiers projets d’agrivoltaïsme ont notamment vu le jour au Japon, en Malaisie et en Corée du Sud. Ce concept vise à préserver les parcelles agricoles tout en favorisant le développement des énergies renouvelables.

Une pratique innovante et efficace

Cette technique consiste à placer des panneaux photovoltaïques sur des portiques qui peuvent s’élever jusqu’à 5 mètres au-dessus du sol. Ainsi, il est possible de se déplacer à bord d’engins agricoles sous les installations. Placés en hauteur, les panneaux solaires peuvent également être orientés en fonction des besoins. Les cultures sont mises à l’ombre et protégées des aléas climatiques. En période de pluie, les panneaux photovoltaïques servent de gouttière en récupérant les eaux de pluie. De quoi faciliter l’arrosage des plantations !

Un gain d’espace et une économie d’énergie

Un gain d’espace et une économie d’énergie

L’agrivoltaïsme fonctionne sur une grande variété de cultures, entre autres les vignes, et les cultures arboricoles et maraichères. Il s’agit d’une pratique qui permet d’optimiser l’espace tout en protégeant les plantations. Elle répond notamment aux enjeux de la croissance démographique, ainsi qu’aux problématiques liées aux surfaces foncières.

Mais cette technique favorise principalement le développement de l’électricité verte. L’installation des panneaux photovoltaïques permet effectivement d’alimenter les sites de production, mais également les foyers locaux avec les énergies renouvelables.

Les apports des panneaux solaires sur les champs de culture

Faire le choix d’installer des panneaux photovoltaïques au-dessus des cultures permet en premier lieu de protéger les récoltes. En effet, ces dispositifs jouent un rôle important dans la protection des cultures contre la chaleur, la pluie et le froid. Les panneaux sont également modulables suivant les besoins de chaque culture.

La mise en place d’un projet photovoltaïque sur des terres agricoles favorise ainsi le rendement tout en permettant de produire de l’énergie solaire. Cette dernière peut être utilisée pour le fonctionnement du site, mais aussi des acteurs locaux. Ainsi, l’agrivoltaïsme contribue à réduire la facture d’électricité tout en optimisant la consommation d’énergie renouvelable. En outre, l’installation de panneaux photovoltaïques offre aux agriculteurs la possibilité de préserver les terres arables. En évitant de les exploiter pour le développement de centrales solaires, ces dernières sont utilisées pour couvrir les besoins alimentaires.

Partager sur :