Je souhaite être rappelé

Énergie : les différentes solutions écologiques pour son domicile

26 Juil 2020

Les sources d’énergie fossiles tarissent au fil du temps. De plus, elles restent assez coûteuses et s’avèrent peu respectueuses de l’environnement. Pour un développement durable, il est impératif d’opérer une transition énergétique. C’est une manière de produire de l’énergie différemment. Les solutions écologiques sont nombreuses et ces investissements, coûteux au départ, sont rentabilisés sur le long terme.

L’énergie solaire, un investissement intéressant

La première solution énergétique qui s’offre aux particuliers est l’énergie solaire. Un tel choix présente divers avantages. En effet, investir dans l’énergie renouvelable permet de profiter de différentes aides. Il est possible de se tourner vers des investisseurs qui pourront régler l’installation initiale. Ainsi, le financement du projet n’est pas uniquement à la charge du propriétaire.

De plus, le particulier pourra revendre la production d’énergie qu’il n’utilise pas pour sa propre consommation. Afin de favoriser le développement des énergies renouvelables, l’État oblige les fournisseurs comme EDF à racheter le surplus d’électricité produit. Ce dernier sera intégré au réseau de distribution. Pour rappel, l’énergie solaire se capte de diverses manières.

Les panneaux photovoltaïques                       

Les panneaux solaires sont un investissement intéressant pour un propriétaire. Ils captent les rayons du soleil pour les convertir en électricité. L’énergie provenant des panneaux est centrée dans des batteries pour être utilisée au quotidien. En cas de surplus, le ménage peut l’injecter au réseau de distribution et se faire payer.

Avant d’investir dans cette énergie renouvelable, il faut vérifier la localisation du logement. Le ménage doit également s’assurer que les surfaces disponibles sont propices à l’installation de panneaux solaires.

Le rendement des panneaux photovoltaïques dépend de leur orientation et de leur inclinaison. Un tel projet d’installation doit être réalisé en prenant en compte divers paramètres. Le niveau d’ensoleillement du lieu, la présence d’ombrages et l’orientation générale de la maison en font partie.

La surface des panneaux ainsi que leur puissance (en kilowatts-crête ou kWc) déterminent leur rendement. À titre indicatif, des panneaux d’une puissance de 1 kWc produisent en moyenne 900 kWh par an.

L’avantage de cette solution, c’est que les panneaux solaires sont très flexibles quant à leur installation. En effet, il n’est pas rare de trouver des panneaux solaires sur des toit de bâtiments professionnels ou dans des champs !

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires ne produisent pas uniquement de l’électricité. Certains d’entre eux sont des plaques solaires thermiques. La chaleur du soleil est transmise à l’eau contenue dans le ballon de stockage. Ce système peut être utilisé pour chauffer l’eau sanitaire, mais aussi la piscine.

La géothermie et l’aérothermie, une puissance énergétique puisée au sol et dans l’air

Le recours à la géothermie entre dans le cadre de la transition écologique. Un tel projet est, en effet, associé à l’utilisation de la pompe à chaleur. Les calories « pompées » dans le sol sont utilisées pour chauffer le domicile ou l’eau sanitaire.

Les Français commencent à prendre conscience des avantages de cet investissement en énergie renouvelable. En installant la pompe à chaleur, ils profitent d’un chauffage et d’une climatisation écologique. De plus, cet investissement réduit considérablement les factures d’énergie. Les économies dépendent du coefficient de performance ou COP de l’appareil.

La pompe à chaleur géothermique

Ce dispositif exploite la chaleur située sous la surface du sol. Il la capte pour ensuite l’acheminer vers un radiateur.

L’installation d’une pompe à chaleur figure parmi les projets d’énergies renouvelables.Pour cause, elle vise à abaisser la consommation d’électricité d’une maison. Aussi, le ménage désirant se lancer dans un tel projet peut solliciter un crédit d’impôt pour la transition énergétique. Ce financement exige, cependant, que les travaux d’installations soient confiés à un professionnel qualifié et certifié QualiPAC.

La pompe à chaleur aérothermique et hydrothermique

Certains modèles de pompes à chaleur puisent l’énergie dans l’air. Il est alors question de pompe à chaleur air-air ou un air-eau. Les calories contenues dans l’air peuvent directement être conduites à l’intérieur de l’habitation ou injectées dans le circuit de chauffage existant.

Contrairement aux panneaux photovoltaïques, ces pompes ne sont pas constantes. La production d’énergie varie en fonction des conditions climatiques. Par ailleurs, d’autres modèles sont hydrothermiques. Ils puisent la chaleur dans la nappe phréatique du sol.

La poêle à bois : pour tirer profit de la biomasse

Dans le secteur d’énergies renouvelables, la biomasse compte parmi les sources à forte potentielle. Cette énergie est exploitée avec une poêle à bois. Un tel processus se fait sous forme de plaquettes et de granulés de bois ou encore de bûches traditionnelles.

En France, les chauffages à bois les plus courants sont les poêles à bûches et les poêles à pellets de bois. Certains ménages misent également sur des foyers encastrés et des cheminées ou feux ouverts.

Investir dans cette énergie renouvelable offre divers avantages. Le coût initial d’installation est peu onéreux. De plus, la biomasse permet de réduire jusqu’à 60 % la facture énergétique.

L’éolien : une source d’énergie à ne pas négliger

Aujourd’hui, les ménages peuvent investir dans une énergie renouvelable éolienne. Un système éolien utilise le vent pour produire de l’électricité. Selon le cas, il pourrait offrir au foyer une autonomie énergétique.

Tout comme pour les panneaux solaires, l’installateur peut revendre le surplus de production d’énergie. Il profite ainsi d’un revenu supplémentaire.

Faut-il rappeler que se lancer dans un tel projet implique le respect de certaines règles. Le ménage doit déclarer les travaux avant le début des installations. Il faut aussi veiller à ce que la hauteur des mats ne dépasse pas les 12 mètres. Le cas échéant, un permis de construire sera nécessaire.

Dans tous les cas, il vous faudra faire appel à des spécialistes de la production d’énergie solaire, thermique ou éolien.

Partager sur :