Je souhaite être rappelé

Les champs photovoltaïques : l’avenir de l’énergie solaire?

09 Août 2021
Les champs photovoltaïques l’avenir de l’énergie solaire?

Les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’énergie solaire. Appuyées par les législations sur la transition énergétique, ces installations connaissent une véritable hausse en métropole. Les projets se développent largement, avec une puissance jusqu’à 9?490 MW pour le parc solaire. Une progression de 5 % a également été enregistrée pour les projets en attente. Ainsi, les champs photovoltaïques représentent une parfaite alternative pour diverses raisons.

Les réglementations applicables aux champs photovoltaïques

Les champs photovoltaïques correspondent à des installations de panneaux solaires sur des terrains inexploités ou défrichés. Toutefois, leur implantation est régie par des réglementations afin d’en garantir les performances, la sécurité et la rentabilité.

Les centrales photovoltaïques nécessitent plusieurs démarches administratives importantes. Celles-ci peuvent relever du Code de l’urbanisme, entre autres. Une enquête publique et une étude d’impact précèdent la procédure pour une puissance crête à partir de 250 Kilowatts. Il convient de vérifier les éventuelles conséquences en termes d’urbanisation et de sécurité publique.

Champ photovoltaïque

Par ailleurs, les impacts écologiques sont également évalués avant le début des travaux. Toute répercussion sur les exploitations agricoles ou les zones forestières équivaut à un refus de la demande d’installation de centrale photovoltaïque.

Le projet doit aussi contribuer à la protection des espaces naturels tout en maintenant les activités agricoles où il se développe. Un accompagnement professionnel dans ces démarches administratives est souvent recommandé afin de proposer un projet viable, rentable et surtout légal.

Le principe des champs photovoltaïques

Un propriétaire peut investir dans l’installation d’un champ photovoltaïque sur son terrain. Toutefois, ce dernier doit répondre à certains critères importants. D’abord, le sol ne doit pas servir dans une exploitation agricole. Il faut veiller à ce qu’il ne nuise pas à une telle activité dans sa zone d’implantation. Le projet de champs photovoltaïques représente ainsi une belle opportunité pour valoriser un terrain inexploité ou pollué.

Concrètement, les terrains comme une friche industrielle, une déchetterie ou une carrière abandonnée peuvent accueillir des installations solaires. Les autres types de sols inexploitables comme les sols pauvres et arides sont aussi intéressants. Un champ solaire nécessite au minimum une superficie de 5 ha qui sera mise en location.

Le sol devient producteur d’énergie verte grâce aux équipements installés et raccordés ensuite aux réseaux de distribution locale. Via un accompagnement dans chaque étape, le propriétaire bénéficie de tous les conseils et des avantages de l’investissement.

Les principaux atouts du photovoltaïque

Le-principe-des-champs-photovoltaique

La rentabilité et l’amortissement de l’investissement sont les intérêts économiques d’une installation photovoltaïque. Les centrales solaires abaissent considérablement les émissions de CO2. Ainsi, elles contribuent à la protection de l’environnement et représentent un engagement écologique et responsable. Par ailleurs, les équipements sont recyclables, en plus d’encourager une démarche écoresponsable.

Le solaire incarne une ressource puissante et suffisante, encore peu exploitée, mais qui peut constituer l’avenir de l’énergie. Les champs photovoltaïques permettent d’alimenter une zone en électricité. Ils offrent également une autonomie énergétique, pouvant effectivement couvrir les consommations électriques. Par la même occasion, un tel projet privilégie le soleil aux énergies fossiles qui commencent actuellement à être en pénurie.

Pour l’installation d’un champ photovoltaïque, l’accompagnement d’une entreprise professionnelle s’impose. Ce choix oriente vers les meilleures alternatives, tout en accédant à des équipements certifiés et performants.

Partager sur :