Je souhaite être rappelé

Construire une centrale photovoltaïque au sol pour lutter contre le changement climatique

12 Sep 2020
Construire une centrale photovoltaïque au sol pour lutter contre le changement climatique

Une centrale photovoltaïque peut être posée au sol ou sur un toit. Les parcs photovoltaïques au sol contribuent considérablement à la lutte contre le réchauffement terrestre. Ils permettent de réduire l’émission de gaz à effet de serre et de rentabiliser des sols en friche.

Installation photovoltaïque au sol : aucun déchet !

Une centrale photovoltaïque au sol possède l’énorme avantage de fonctionner sans générer de gaz à effet de serre. Elle n’engendre non plus ni de polluants locaux ni de déchets susceptibles de nuire à la qualité de l’environnement. Contrairement à ce que beaucoup pensent, les panneaux solaires n’émettent qu’une faible quantité d’énergie grise. En d’autres termes, la production et l’exploitation d’une centrale photovoltaïque compense largement l’énergie nécessaire à sa fabrication.

Selon l’Agence internationale de l’énergie, un parc photovoltaïque met entre 1 à 3 ans pour produire l’équivalent de l’électricité consumée pour sa fabrication. Ce délai varie en fonction de la taille du site et de son niveau d’ensoleillement. Quoi qu’il en soit, une installation puissante de 1MWc est passible de retenir entre 1,4 et 3,4 tonnes de gaz carbonique pendant sa durée de vie.

Une réduction significative des émissions mondiales aux horizons de 2030

Une réduction significative des émissions mondiales aux horizons de 2030

L’Association européenne du photovoltaïque se montre très optimisme quant à la réelle faculté d’une centrale photovoltaïque au sol. Selon ses prévisions, aux horizons de 2030, la diminution des émissions de gaz à effet de serre sera significative.

Peu importe la production annuelle, les centrales photovoltaïques sol pourront réduire les émissions mondiales de gaz carbonique d’environ 1,6 milliard de tonnes par an. Pour comparaison, cela équivaut à la quantité de CO2 émis par près de 450 parcs fonctionnant au charbon et ayant une puissance moyenne de 750 MW.

Parc photovoltaïque : rafraichit l’environnement

Une centrale photovoltaïque au sol est en mesure de modifier la manière dont les rayons du soleil sont absorbés. La radiation capturée par le panneau solaire n’est pas absorbée directement par la terre. Cela permet de rafraichir un peu les endroits avoisinants l’installation. La mise en place d’un parc photovoltaïque au sol est ainsi recommandée pour préserver les cultures de la sècheresse.

Une baisse de température variable en fonction des régions

Les études menées par les experts ont démontré que les panneaux solaires engendrent une diminution de température dans la zone où ils sont installés. Dans le désert et ses environs, cette baisse est de l’ordre de 2 degrés. En régions urbaines, la température diminue de 0,26 degré environ aux alentours des centrales photovoltaïques au sol. Cette réduction peut être identique à celle des centrales photovoltaïques sur toiture.

Une remise en valeur des zones inexploitées

Une remise en valeur des zones inexploitées

Une centrale photovoltaïque au sol permet d’exploiter les zones souvent délaissées. Les panneaux peuvent se placer dans des friches industrielles et même dans des champs agricoles au milieu des cultures. Ainsi, la centrale empêche l’artificialisation des sols au profit de la transition énergétique. Avant la marche vers cette révolution énergétique, les porteurs de projet photovoltaïque au sol sont en quête de terrains à exploiter. Pour réduire le nombre des terres arables artificialisées et en même temps protéger au mieux les cultures, l’agrivoltaïsme est la solution adéquate.

En vue d’un développement durable, les parcs photovoltaïques peuvent être placés sur des zones anciennement exploitées et polluées. Ces panneaux solaires au sol diminuent l’émission de gaz à effet de serre, tout en favorisant l’émancipation des énergies fossiles. Ils se placent ainsi sur des vieilles carrières, des terrains pollués, des déchèteries ou encore d’anciennes friches industrielles.

Valoriser le foncier et lutter contre le changement climatique

Le fait d’installer une centrale photovoltaïque au sol dans une zone anciennement polluée contribue à pallier l’émission de gaz à effet de serre. Cela permet de compenser l’énergie grise que la vieille exploitation du site a engendrée auparavant. Cela favorise l’émancipation envers l’énergie fossile dont le traitement entraîne une émission intensive de gaz à effet de serre.

Et si le changement climatique impactait les panneaux solaires ?

Le parc solaire photovoltaïque a un impact sur l’environnement et atténue les impacts du changement climatique. Toutefois, l’inverse n’est pas non plus faux. Le réchauffement du climat peut aussi avoir des conséquences sur la performance des centrales solaires sol.

Les panneaux solaires ne supportent pas un ensoleillement trop intense

Cela peut sembler contradictoire, mais les panneaux solaires s’abîment sous les chaleurs excessivement ardentes. En effet, quand les photons entrent en contact avec les cellules des panneaux photovoltaïques, les électrons sont « arrachés » des atomes de silicium. Cela engendre un trou au niveau du matériau semi-conducteur.

Le panneau est d’autant plus efficace que les électrons arrivent à se recombiner avec ces cavités. Plus la température est élevée, plus cette recombinaison prend du temps.

Partager sur :