Je souhaite être rappelé
Pourquoi la durée d’un projet est passée de 20 à 30 ans ?

Il y a 2 raisons : La première est que le tarif de vente de l’énergie a été divisé par 6 et que pour financer nos projets, nous avons besoin d’allonger la durée d’exploitation. La seconde raison est comptable, un hangar est amorti comptablement en 30 ans et nous évitons au propriétaire une réintégration fiscale du bâtiment dans son patrimoine.

Que de passerait-il si la société venait à disparaître ?

Simplement notre créancier (la banque) reprend nos droits et devoirs vis à vis de vous.

Il est difficilement imaginable qu’une société qui paie un remboursement de prêt, l’entretien et l’assurance, puis facture la revente d’énergie sur 30 ans puisse se retrouver en situation de cessation de paiement.

Depuis quand existez-vous ? Financez-vous beaucoup de projets ?

Nous réalisons chaque année près de 80 projets dans le grand sud-est de la France. Nous avons débuté dans le secteur des énergies renouvelables en 2005 et la nouvelle structure Colibri dédiée au monde agricole est la mise en commun de savoir-faire du secteur des énergies renouvelables et du monde de la finance afin de croitre sereinement.

Puis-je investir à vos côtés ?

Oui c’est possible sous 2 formes distinctes :

  • Le crowdfunding où vous participez à un projet local à hauteur de votre objectif de financement et pouvez ressortir sous 5 ans avec une rentabilité avoisinnant un taux de 4% d’intérêts.
  • Nous pouvons aussi vous accompagner si vous le souhaitez afin de réaliser des démarches pour devenir producteur d’énergie.
Pourquoi vous ne financez pas plus de prestations ?

Les projets solaires ne sont pas des « cornes d’abondance », ils nous permettent de financer une part de la construction de hangars mais la limite est donnée par la rentabilité du projet.

En effet si vous n’atteignez pas une certaine rentabilité, la banque est en droit de refuser de participer au financement du projet et de ce fait le projet part aux oubliettes. Cette rentabilité est fonction de différents facteurs dont le tarif de vente de l’énergie, la durée d’exploitation, le cout global de construction du projet et les charges afférentes à l’exploitation de la centrale

Si je mets à disposition mes toits de hangars existants, puis-je bénéficier d’un avantage ? // Faites-vous le désamiantage des hangars existants ?

Deux fois oui. Nous pouvons faire une étude pour intégrer des bâtiments déjà construits et selon l’état général, l’orientation des pans de toitures et les surfaces. Si nous convenons de rénover ces toitures, nous sommes en mesure d’apporter soit un loyer en contrepartie de leur mise à disposition sous la forme de travaux sur le hangar neuf, soit un revenu annuel défini suite à notre visite technique

Mon terrain est-t ‘il assez proche du réseau pour réaliser le projet ?

Seule une visite technique de notre équipe permettra de définir la faisabilité du projet.

Pour cela vous devez nous envoyer un message ou nous contacter pour proposer votre projet.

Des confrères m’ont proposé de payer les prestations de développement pour obtenir un hangar
« gratuit » si je paye ça va être plus efficace ?

À fuir à tout prix car nous retrouvons souvent dans ces prestataires des entreprises qui prennent des frais commerciaux et qui peuvent bâcler le travail. Si malheureusement la démarche est déjà engagée il est difficilement possible de revenir en arrière.

J’ai vu que certains projets se réalisaient en 1an, pourquoi avec vous c’est deux ans ?

Vite fait, bien fait ce n’est pas sérieux !

Notre rôle est de rendre le projet réalisable et de s’inscrire dans la durée, nous devons réaliser plus de 20 étapes distinctes et complémentaires pour permettre au hangar de sortir de terre. Si une action est négligée, le projet peut être remis en cause et ne pas voir le jour. Chaque action est mesurée dans le temps et certains délais dont nous sommes tributaires sont incompressibles.

Pourquoi travailler avec vous plus qu’un autre ?

Nous sommes expérimentés et disposons de réalisations concrètes et proches de vous.

Notre volonté est de s’inscrire dans le long-terme et de rester à vos côtés sur la durée d’exploitation des centrales.

Puis-je vendre le terrain ou louer sur lequel se trouve le hangar ?

Oui, il vous faut simplement informer l’acquéreur de la présence d’un bail sur le hangar ou sur la toiture existante et en parallèle nous transmettre un courrier nous informant de ce changement avec les coordonnées du nouveau propriétaire. De même pour un locataire en cohérence avec notre police d’assurance.

Peut-t’on bénéficier de l’électricité gratuite produite par la centrale en toiture ?

Non, on ne peut pas envisager que l’énergie soit gratuite car nous ne pourrions pas la revendre et payer nos charges en même temps.

Quelles sont les garanties sur la structure du bâtiment ?

Le bâtiment est réalisé par des constructeurs de hangars qui engagent leur décennale et notre centrale photovoltaïque dispose de garanties aussi. L’entretien est fait chaque année et nous contrôlons la production à distance avec des systèmes d’alarmes en cas de coupure du réseau et tout autre défaut rencontré.

Qui assure le bâtiment ?

Nous payons l’assurance du bâtiment et vous payez l’assurance de l’activité qui se trouve à l’intérieur.

Dois-je m’occuper de l’entretien des panneaux ?

Non en aucun cas, nos équipes formées au travail en hauteur s’occupent d’entretenir la centrale et de la même manière pour le local onduleur attenant à votre bâtiment.

Vais-je payer mon assurance exploitation plus chère si vous mettez des panneaux sur le toit de mes hangars ? // Si j’occupe un hangar mis à ma disposition avec des panneaux sur le toit ?

En toute logique non. Nous assurons la couverture et l’étanchéité du bâtiment et dans ce même cadre, nous assurons la centrale photovoltaïque qui se trouve sur le toit.

On m’a dit que // j’ai entendu dire que … c’est dangereux pour les bêtes.

Attention aux rumeurs ! Elles méritent de vérifier la qualité des réalisations.

Certaines installations réalisées il y a plus de 10 ans avaient des défauts de mise à la terre et on pouvait voir des stabulations ou bergeries avec des onduleurs collés aux animaux.

Ce genre d’installation n’est plus « monnaie courante » et heureusement d’ailleurs, les normes électriques et le sérieux de la profession se sont renforcé. Une installation doit être réalisée dans les « règles de l’art » et répondre à des critères précis en matière de protection des usagers et n’est mise en service qu’après un contrôle par le CONSUEL

Que se passe t’il à la fin du contrat et quelles sont les différentes solutions qui s’offrent à nous ?

3 solutions sont possibles :

  • Nous vous mettons à disposition pour un euro symbolique la centrale et le hangar et vous devenez producteur d’énergie. Cela implique de gérer le suivi de la production, les factures d’entretien, l’assurance etc…
  • Nous nous engageons à retirer la centrale photovoltaïque à nos frais en vous laissant un toit étanche et vierge de tout panneaux.
  • Nous vous proposons de louer la centrale photovoltaïque et en retour de vous donner un loyer qui sera une part significative de ce que nous produirons sur le réseau.
Que fait-t ‘on des panneaux photovoltaïques à la fin ? // Quelle est la durée de vie des panneaux on m’a dit que ça dure 5 ans et après il faut les remplacer…

Encore des rumeurs, si une centrale est entretenue correctement, cela dure plusieurs dizaines d’années. Bien entendu qu’il nous faudra prévoir le remplacement de pièces d’usures voire un remplacement partiel des organes de production d’énergie et cela pour toujours être conformes aux normes électriques en vigueur et optimiser le rendement de notre centrale de production d’énergie.

Quelle garantie a t’on du bon recyclage de la centrale en fin de vie ?

Dès le démarrage de la construction de la centrale, nous payons une écotaxe correspondant au coût du recyclage des panneaux. En France l’organisme s’appelle PV Cycle, vous pouvez retrouver les informations sur https://www.pvcycle.fr

Puis-je construire une habitation dans le hangar agricole ?

Vous pouvez le faire pour vous mais notre politique de production solaire ne nous permet pas de le faire pour nos centrales.