Je souhaite être rappelé

Qu’est-ce qu’un chef de projet solaire ?

17 Sep 2021
chef de projet solaire

Le développement de l’exploitation des énergies renouvelables est créateur d’emploi. Le métier de chef de projet solaire compte parmi les plus recherchés. Par ailleurs, avec l’évolution technique, règlementaire et technologique, le profil se renouvelle constamment. Les missions vont de la prospection aux formalités administratives, en passant par les études préalables du sol. Par conséquent, plusieurs qualités sont exigées, que ce soit en négociation, en diplomatie ou en management.

Chef de projet solaire : tour d’horizon du métier

La filière solaire a permis une création d’environ 134 000 postes. Les spécialisations sont multiples et les formations de plus en plus nombreuses. Comme son nom l’indique, le travail consiste à s’occuper d’un projet en énergies renouvelables dans toutes ses phases de réalisation. Le chef de projet solaire exerce soit en entreprise soit dans un bureau d’études.

Chef de projet solaire : tour d’horizon du métier

Les missions sont diversifiées, pouvant être techniques ou pratiques. Le chef de projet solaire est chargé de l’étude de faisabilité, une fois qu’il a déterminé le site d’implantation. Cette étape nécessite des connaissances spécifiques sur les types de sol et de matériels, les règlementations en vigueur, etc.

Par ailleurs, un projet photovoltaïque présente des enjeux économiques importants. Ainsi, de solides bases en domaine financier sont indispensables. Le professionnel rédige aussi des rapports complets, que ce soit à l’issue des études préalables ou concernant l’avancement du projet. Ses responsabilités l’amènent à être en contact avec différents interlocuteurs : propriétaires fonciers, élus, médias, administrations, etc.

Chef de projet solaire : profil

Le travail d’un chef de projet solaire exige plusieurs compétences pour mener à bien chacune des missions. D’emblée, la persévérance est une qualité essentielle au vu de l’ampleur de ses responsabilités. Ensuite, le dynamisme est primordial permettant de s’adapter aux circonstances.

Par ailleurs, le chef de projet photovoltaïque se doit de faire preuve de rigueur et de précision. Ses fonctions impliquent des connaissances approfondies de plusieurs techniques et textes de loi. Il témoigne également d’un véritable sens relationnel en plus d’être un excellent diplomate. Ces qualités lui servent notamment dans les négociations de contrats et l’accompagnement du projet.

Doté d’une force de persuasion, le chef de projet solaire sait exprimer et défendre ses propositions. Celles-ci comportent plusieurs détails écologiques ou économiques, en dehors des obligations légales.

Chef de projet solaire : formations et carrière

Chef de projet solaire : formations et carrière

L’accès au poste de chef de projet photovoltaïque passe généralement par une formation dans une école d’ingénieurs. Après la troisième année, il est recommandé de s’orienter vers l’ingénierie environnementale. Il est également possible de faire un master en énergies renouvelables.

Des postes disponibles sont auprès des entreprises privées ou publiques en France à Paris, Bordeaux, Lyon ou autres villes. Les offres d’emploi dans les bureaux d’études sont également des opportunités intéressantes. La double spécialisation est un profil très sollicité.

De nombreux chefs de projet solaires sont ainsi compétents dans le secteur financier ou juridique. Les connaissances en droit facilitent effectivement les formalités administratives, notamment celles portant sur les autorisations et normes en vigueur. Le salaire mensuel d’un chef de projet solaire débutant est compris entre 1 700 et 2 500 euros. La rémunération est susceptible d’évoluer selon les employeurs et les enjeux du projet.

Partager sur :