Je souhaite être rappelé

Quelle sera la part de production d’énergie solaire en France dans 10 ans ?

30 Nov 2020
la part de production d’énergie solaire en France

En France, la filière photovoltaïque présente une capacité de production en constante évolution. Sur l’année 2017, elle s’élevait à 7,1 GW en métropole. Il s’agit d’une performance qui se développe d’année en année grâce aux capacités des centrales photovoltaïques. Qu’en est-il de la mise en œuvre des actions pour l’augmentation des capacités photovoltaïques du pays ?

L’essentiel à savoir sur l’énergie solaire

En France, l’énergie solaire est utilisée pour la production d’électricité et de chaleur. Les technologies photovoltaïques assurent notamment la conversion du rayonnement solaire en énergie verte. Pour cela, des panneaux solaires sont implantés sur des structures ou installés au sol.

Les centrales photovoltaïques répondent à la fois aux besoins énergétiques et écologiques. Il s’agit des parcs au sol et installés sur des bâtiments. Quant à l’énergie solaire thermique, elle assure la production de chaleur pour le chauffage domestique ou la production d’eau chaude.

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) favorise le développement des installations photovoltaïques en recourant à des solutions innovantes. Il s’agit des centrales solaires au sol. Selon les prévisions de la PPE, la capacité de production d’énergie solaire en France devrait atteindre 44 GW d’ici 2028.

Le système photovoltaïque

Les panneaux photovoltaïques se composent de cellules en charge de transformer les rayons solaires en courant électrique. Celles-ci sont assemblées entre elles pour créer un module. Ce dernier a une durée de vie moyenne de 25 ans.

Le système photovoltaïque est l’ensemble des composants électriques qui assure la transformation et la production d’électricité verte.

Les équipements solaires thermiques

Il s’agit des technologies qui récupèrent directement la chaleur du soleil. Elle est notamment utilisée pour les systèmes solaires combinés et les chauffe-eaux. Elle est efficace en complément du chauffage domestique.

Énergie solaire : le bilan et les chiffres clés de la filière

La PPE définit les prévisions pour le développement des ressources renouvelables en France. Il s’agit notamment de l’hydroélectrique, de la méthanisation, de l’énergie solaire et des éoliennes terrestres.

Pour chaque filière, le gouvernement a mis en place des objectifs fourchettes « hausse » et « basse ». Pour le solaire, la capacité photovoltaïque actuelle est comprise entre 18,2 et 20,2 GW pour 2023. Elle était de 10,2 GW en 2018.

L’avenir des photovoltaïques

D’après les orientations de la PPE, le secteur des photovoltaïques présente une évolution plus importante que l’hydroélectrique. Les capacités de production d’énergie solaire devront notamment atteindre entre 35,1 et 44 GW d’ici 2028. En effet, l’application de ces objectifs a commencé en 2019.

Deux appels d’offres d’une capacité de 1 GW sont réalisés chaque année afin d’instaurer des parcs photovoltaïques au sol. Trois autres seront consacrés aux installations photovoltaïques en hauteur et sur la toiture des bâtiments.

Lautoconsommation-electrique-et-energie-solaire-en-bref

L’augmentation de la production d’énergie solaire

Une capacité additionnelle photovoltaïque de 1 GW représente une augmentation de 660 GWh en matière de production d’énergie solaire. Dans 10 ans, elle pourra passer de 36 à 44 GW, soit plus de 40 TWh de production en plus. En France, ce constat représenterait près de 10 % du besoin énergétique.

Production d’énergie verte et neutralité carbone : le mix parfait

Outre l’augmentation des capacités photovoltaïques, la PPE fixe également des objectifs. Ils se rapportent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans 10 ans, la France prévoit notamment de baisser de 80 % sa consommation de charbon. En 2028, le taux d’émission de carbone prévu est de 300 mégatonnes. Ce qui se traduit par une diminution d’un tiers des émissions de CO2 sur 18 ans.

Elle met également en avant la production de voitures électriques qui roulent à l’énergie propre. En effet, la SNCB fixe des orientations pour tous les secteurs d’activité. Ce qui contribue à atteindre l’objectif carbone à l’horizon 2050.

Partager sur :